La fondation NDIA

Projet d’aide au Groupement NDIA

Historique

Au début du xxe siècle, à la demande du chef de village de Baba-Garage, un groupe d’éleveurs itinérants s’installe à N’DIA situé à 1km de Baba-Garage.

A l’époque ce site est choisi pour accueillir le bétail (vaches, moutons, chèvres) car il possède un puits. Le marché permet aux éleveurs et leurs familles de vivre du commerce du bétail ; les bêtes sont achetées jeunes, nourries puis vendues à l’âge adulte.

Malheureusement le puits a tari suivi d’une longue période de sécheresse. Le manque d’eau et de nourriture a conduit les éleveurs  à vendre le troupeau.

Pour survivre, les habitants de N’DIA n’ont eu d’autre choix que d’accepter des emplois de « domestiques » à Baba-Garage, Thiès ou Dakar.

Le Groupement NDIA

Fatigués de leurs conditions de vie déplorables, les habitants de N’DIA se réunissent en décembre 2004. Ils créent le Groupement NDIA (290 personnes) et travaillent sur un projet qui leur rendra leur dignité et leur place au sein de la Communauté Rurale de Baba-Garage.

Le projet ? Transformer leur ancien village en pôle d’activités agricoles.

Basé sur le travail et l’activité économique, Terre d’Afrique soutient ce projet car il est exemplaire.

Le projet

Il s’agit de mettre en place sur une période de 2 ans les activités suivantes :

  • Une adduction d’eau
  • Une ferme avec élevage et périmètre maraîcher
  • La transformation de l’arachide
  • La coopérative céréalière

Coopérative céréalière mise en service novembre 2009

La production agricole du Sénégal est tributaire de la pluviométrie souvent déficitaire. En période de soudure (juillet, août, septembre) le prix des céréales augmente fortement.

Le magasin de stockage a pour but de fournir à la population des semences, du riz, du mil, des haricots et de l’arachide tout au long de l’année. En palliant aux brusques ruptures de denrées, il aidera à lutter contre la spéculation qui pénalise les familles démunies.

A venir

L’adduction d’eau

Elle va se faire par le raccordement (600 mètres de canalisation) au réseau de Baba-Garage. Le Comité de Gestion de l’Eau de Baba-Garage prendra en concession la nouvelle conduite ; il en assurera la gestion technique et financière.

La ferme

Elle se compose de deux parties. D’un côté un enclos et une étable, de l’autre un périmètre maraîcher.

En ce qui concerne l’élevage, l’activité va démarrer par l’achat de 20 moutons ainsi que 6 bœufs et vaches. La mise en stabulation des animaux facilitera la gestion de la reproduction, de la fragilité des zones de pâturages, et aidera à lutter contre vol.

Dans un premier temps il faudra doubler l’effectif du troupeau ; un nombre suffisant de bêtes ajouté à une reproduction maîtrisée est les éléments essentiels à la pérennisation du troupeau.

Transformation de l’arachide

Les femmes de N’DIA avaient l’habitude de transformer l’arachide en huile. Le remplacement des outils rudimentaires par des machines modernes est nécessaire pour lancer une activité plus importante et donc génératrice de revenus.

Comments
  • emarmiro:

    Bonjour,
    Avec des étudiants nous avons développé un produit pour une association au Sénégal : Un rafraîchisseur solaire, il peut être utilisé pour le transport des aliments, si cela peut vous être utile : youtube.com/watch?v=TN7FJQXSTtE&feature=youtu.be

Laissez un commentaire